7 erreurs à éviter absolument en cas d'eczéma !

L'eczéma touche beaucoup de personnes : c'est l'affection de la peau la plus répandue après l'acné ! Lorsque l'on en souffre, notre patience atteint parfois ses limites. En effet, entre les plaques rouges disgracieuses et les démangeaisons qui rendent fou, nous sommes tentés d'essayer tout et n'importe quoi pour les calmer. Halte ! Il existe des erreurs à éviter absolument en cas d'eczéma !

En effet, certaines erreurs que l'on pense bénéfiques ne feront qu'empirer notre cas. Découvrez donc dans cet article les 5 erreurs à éviter absolument quand on a de l'eczéma.

 

 1) Se laver les mains sans faire attention

 

 

Lorsque nous avons de l'eczéma sur les mains, et plus particulièrement lorsque celui-ci est dans une phase "suintante" (les lésions laissent couler du liquide), nous sommes tentés de souvent les laver.

D'autant qu'en période de crise sanitaire, le lavage des mains fréquent est conseillé. Cependant, si vous souffrez d'eczéma, se laver très souvent les mains peut aggraver les symptômes. Il est donc important de faire en sorte que le lavage soit le moins agressif possible.

Premièrement, utilisez un savon "sans savon", adapté aux peaux atopiques (surgras, sans parfum, sans ingrédients nocifs). Les savons standards sont en effet plutôt agressifs et risquent d'irriter votre peau tout en aggravant l'eczéma.

Deuxièmement, l'eau doit être à 37°-38°C maximum, car la chaleur favorise l'inflammation.

Ensuite, lorsque vous séchez vos mains, évitez de trop les frotter à la serviette. Tapotez délicatement, et dans l'idéal, utilisez une serviette douce (exit les vieilles serviettes râpeuses!)

Enfin, veillez à nourrir votre peau après chaque lavage, avec une huile végétale bio ou une crème spéciale pour les peaux atopiques.

 

2) Se gratter à longueur de journée

 

 

Ah, les démangeaisons ! Elles sont parfois infernales et il est difficile de les contrôler. Pourtant, il est important de les éviter le plus possible, car elles risquent de créer des lésions qui s'infectent, ce qui empire l'eczéma !

Nous vous conseillons de vous occuper le plus possible pour éviter d'y penser, et de couper vos ongles courts pour éviter les blessures. Vous pouvez également utiliser un glaçon à appliquer sur la zone qui démange lorsque cela devient insupportable.

Le froid inhibe les sensations, ce qui diminuera instantanément la démangeaison.

 

3) Porter des gants en latex

 

 

Certains choisissent de porter des gants en latex pour cacher les plaques, ou encore pour les protéger lors de la vaisselle ou du ménage,  Pourtant, c'est une erreur !

En effet, le latex favorise la transpiration des mains et la macération de la peau. Cela risque donc d'aggraver l'eczéma qui aime l'humidité et la chaleur. Conclusion : on oublie les gants en latex !

 

4) Utiliser des huiles essentielles sans l'avis d'un expert

 

Les huiles essentielles sont certes naturelles et possèdent de très nombreuses vertus. Certaines comme l'huile essentielle d'Ylang-ylang sont d'ailleurs efficaces contre l'eczéma, mais il est important de se renseigner avant de les utiliser.

Déjà, elle peuvent se révéler allergisantes.

Nous vous conseillons donc de vous adresser à un expert avant votre achat, et de toujours les tester sur une petite zone 48h au moins avant application. Ensuite, ne les utilisez pas pures, diluez-les dans de l'huile végétale (1 à 2 gouttes dans une cuillère à café rase d'huile). Utilisez-les avec parcimonie !

Les huiles essentielles sont en effet un concentré d'actifs et sont très puissantes. Elles sont déconseillées aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 3 ans.

Enfin, nous vous proposons de plutôt utiliser des eaux florales. Elles sont moins concentrées que les huiles essentielles mais gardent une certaine efficacité, et surtout, elles sont beaucoup plus tolérées.

Cliquez ici pour découvrir notre eau florale de rose de Damas, apaisante et hydratante.

 

 5) Prendre des bains plus d'une fois par semaine

 

 

Le bain relaxe, et apaise la peau à court terme. Les bains d'avoine sont d'ailleurs préconisés pour une réhydratation cutanée en profondeur et un soulagement instantané des démangeaisons.

Cependant, comme le lavage des mains, il faut respecter certaines règles : ne pas prendre de bains trop souvent, utiliser un savon spécialisé pour les peaux atopiques, régler la température de l'eau à 37°C, s'essuyer délicatement avec une serviette douce.

Avant le bain, nous vous conseillons de vous enduire d'huile végétale ou de notre spray magique (cliquez ici pour le découvrir). Cela permettra de protéger votre peau du calcaire de l'eau et de l'irritation due au savon.

Ne vous éternisez pas dans le bain, 10 minutes suffisent. Ensuite, n'oubliez pas de vous rincer à grande eau pour éliminer les résidus éventuels de savon.

Enfin, veillez à toujours nourrir votre peau après le bain pour la maintenir protégée toute la journée.

 

6) Utiliser des cosmétiques sans se renseigner sur leur composition

 

 

Quand notre meilleure amie nous assure qu'elle a testé une super crème qui rend sa peau toute douce, nous sautons sur l'occasion. Peut-être qu'elle réussira aussi à faire des miracles sur notre peau sur laquelle plus rien ne marche ?

Ou encore, cette vendeuse qui jure que sa crème a apaisé ses rougeurs... Sans nous attarder sur les détails, on achète le produit et on l'applique généreusement sur notre peau. C'est alors que la catastrophe arrive.

Grave erreur : choisissez toujours des produits préconisés pour les peaux atopiques et dans l'idéal avec une composition naturelle !

Les peaux à eczéma sont très capricieuses. Ce n'est pas parce qu'une crème a fait des miracles sur un tel qu'elle vous conviendra forcément.

Vérifiez toujours la composition de vos cosmétiques : éliminez tous ceux qui contiennent du parfum, des molécules polémiques et des substances allergisantes.

Nous vous recommandons fortement les produits 100% naturels et bio (idéalement avec peu ou pas d'huiles essentielles). C'est ce que proposent les cosmétiques Olie Neela (cliquez ici pour les découvrir) !

 

7) Culpabiliser

 

 

Enfin, surtout ne culpabilisez pas si vous ne voyez pas encore d'amélioration sur votre eczéma. Cette maladie est complexe, et se traite généralement dans le temps. Plusieurs facteurs sont liés : l'alimentation, la génétique, l'environnement (pollution, climat, présence d'allergènes) et le mental.

Ce dernier joue un rôle capital dans le traitement de l'eczéma. En effet, et cela est connu, le stress en aggrave les symptômes. Au lieu de culpabiliser, faites-vous du bien dès que c'est possible ! Pratiquez des activités apaisantes, votre sport favori, des balades, de la méditation etc...


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.